Retour au site

Les plus gros saphirs du monde et leur légende

Plus gros saphirs du monde

Symbole de sagesse, de justice et de puissance, le saphir renferme une grande valeur allégorique.

On lui prête même de nombreuses vertus divines ou ésotériques. Rien d’étonnant, donc, à ce que la « pierre des rois » marque les époques au fil des découvertes de spécimens toujours plus imposants. En véritables trésors, ces pierres volumineuses ont toutes des destins singuliers. Aujourd’hui, les bijoux sertis de saphirs habillent les femmes élégantes. Mais l’empereur Charlemagne, mort en 814, en portait déjà, comme le prouve son célèbre talisman ! Cette relique témoigne du prestige millénaire de cette pierre précieuse.

Depuis, bien d’autres saphirs se sont fait un nom dans l’histoire. Pleins feux sur quatre des plus gros saphirs du monde qui ont marqué le 20e siècle.

Le Lincoln : un saphir, un hommage…

Découvert en Australie en 1935, ce saphir rejoint les États-Unis après la seconde guerre mondiale avec 3 autres pierres du même bleu intense, totalisant près de 9000 carats. Le plus imposant du lot (2 302 carats) est choisi par ses propriétaires pour servir de matière à la première d’une série de sculptures en hommage aux présidents Washington, Jefferson, Lincoln et Eisenhower. La transformation du saphir est confiée à Norman Maness. 22 mois de travail plus tard, l’artiste présente son œuvre : la tête d’Abraham Lincoln taillée dans un bloc de saphir de 1 318 carats.

collier en or et saphir 

L’étoile de l’Inde : un saphir qui attise les convoitises

De couleur bleu-gris, cet imposant saphir de 563 carats à la particularité de posséder un reflet étoilé sur chacune de ses deux faces. Originaire du Sri Lanka, l’étoile de l’Inde émerveille depuis 1900 les visiteurs du Musée d’Histoire Naturelle de Central Park, à New York. Ce saphir défraye la chronique en 1964 lorsque le célèbre cambrioleur Jack Murphy l’éloigne quelques mois des collections du musée. Cette mésaventure contribue depuis à la popularité du saphir bleu gris, à l’image de celui qui compose cette bague en or et saphir.B3DFBSB052N

Le Logan : un saphir en héritage

Cette pierre facettée de 423 carats originaire du Sri Lanka incarne l’un des plus somptueux dons jamais réalisés au Smithsonian Institute, organisme de recherche de Washington. Lorsque la veuve de John A. Logan, homme politique américain, lègue le Logan à l’institut en 1960, elle partage avec tous ses compatriotes la beauté de ce saphir d’exception. Longtemps exposé au Musée d’Histoire Naturelle de Washington sur sa broche sertie de diamants, ce trésor continue d’inspirer de nombreux joaillers dans leurs créations. La bague en or blanc et saphir, avec sa corolle de diamants, incarne à merveille cette élégante combinaison. bague en or blanc sertie d’un saphir et de diamants

Le Saphir Millenium : la magie de la pierre, le génie du sculpteur

Avec ses 12,3 kg et ses 61 300 carats, le Saphir Millenium est de loin le spécimen le plus volumineux. Découvert sur l’île de Madagascar en 1995, il est certifié par l’Institut Asiatique de Sciences Gemmologiques avant d’être inscrit en 2001 dans le livre Guinness des records.

L’artiste et designer Italien Alessio Boschi, plus habitué à la création de bijoux en perles écrues ou colorées, s’est vu confier la lourde responsabilité de sculpter ce saphir. À l’époque, cette initiative a pour but de valoriser la pierre dans son ensemble afin d’en garantir la préservation.

À mille lieues des plus gros spécimens du monde, les saphirs d’Asie, d’Afrique, d’Océanie ou d’Amérique continuent d’illuminer vos bijoux. En boucles d’oreilles, pendentifs ou sous forme de bague, le saphir égaie vos tenues grâce à sa couleur et à son éclat légendaire !


  • Soyez le premier à laisser votre avis

Les commentaires sont fermés.